Nous sommes les créateurs de notre vie

Si vous pouvez vous souvenir avec une précision suffisante de ce qui s’est déroulé lors d’un succès passé, vous retrouvez le même sentiment que vous éprouviez à ce moment-là.
Essayez tout particulièrement de vous remémorer vos sentiments du moment. Si vous pouvez vous remémorer ces sentiments, ils seront « réinjectés » dans le moment présent.
Après avoir fait remonter à la surface ce « sentiment généralisé de succès », consacrez toute votre attention sur les objectifs que vous voulez réussir maintenant, que ce soit une vente, une conférence, un discours ou un examen.
A mesure que l’image prend forme et devient pour nous de plus en plus « réelle », des sentiments correspondants apparaissent comme si le résultat imaginé s’était déjà produit.
C’est ainsi que se développent tous nos sentiments que ce soit la peur, l’anxiété, La foi et/ou le courage.
Comment est-il cet univers intérieur que vous avez créé ? (joyeux, heureux, agréable à vivre ? Y vivez-vous dans la paix ? Dans l’harmonie ? De quoi est composé votre univers intérieur ?)
Réalisez comment vos croyances vous limitent, comment les valeurs que vous avez acceptées de votre société et de votre éducation vous empêchent de vous exprimer totalement dans votre divine réalité.
Et n’oubliez pas que le créateur contient aussi le germe du destructeur et que vous êtes le créateur de ce désir de changement?
Alors n’oubliez pas que vous êtes les créateurs de votre destinée. Vous êtes ceux et celles qui créent ce que vous vivez.

Votre désir (choix) est « réalisable » quand :
– Il est clair et précis. Vous pouvez vous le représenter de telle manière que si vous l’avez atteint, vous pouvez vous le visualiser avec suffisamment de détails.
– y croire sans l’ombre d’un doute :
Vos émotions sont positives. Votre désir vous fait vibrer quand il est sincère. Et cette vibration peut s’exprimer sous la forme de joie, de paix, de gratitude, de confiance, de passion, d’enthousiasme, etc. Vous êtes touché par ce choix, vous résonnez avec.
-l’engagement, la persévérance et l’action.
S’engager, c’est décider et agir. Ce critère est le plus simple et le plus déterminant. Car si votre désir n’est pas sincère, votre capacité à vous engager et à agir pour le réaliser sera très limitée.
– Avoir le désir indéfectible de se réaliser pleinement :
Ce désir est souvent « en dormance », recouvert par des milliers de désirs secondaires et de résistances. Il est lié à votre accomplissement, au sens que vous désirez donner à votre existence, à l’expression unique de ce que vous êtes vraiment.

Partager:

Écrit par

L’auteur n’a ajouté aucune information à son profil


Suivez Dr Amal Chabach sur les réseaux sociaux: