TOC : TROUBLE OBSESSIONNEL COMPULSIF

Le TOC est caractérisée par la survenue d’obsessions et de compulsions. Dans l’obsession, la pensée est assiégée par des idées absurdes et va tenter de s’en défendre par des actions (les compulsions et les rituels).
Les obsessions sont des idées, affects ou images qui s’imposent de façon répétée et involontaire à la conscience du sujet et génèrent de l’angoisse. Il les reconnaît comme lui appartenant malgré leurs caractères absurdes mais il n’arrive pas à s’en débarrasser.
Il existe:

Les obsessions idéatives:

Ruminations obsédantes d’une image, d’une phrase : injures religieuses, fautes anciennes, doutes et scrupules.

Les obsessions phobiques:

Crainte spécifique d’un objet ou d’une maladie (sida, cancer, syphilis), ou d’une contamination (souillure, saleté, microbes). Cette peur existe, contrairement aux phobies, en dehors de la présence de l’objet.

Les obsessions impulsives:

Crainte angoissante et assiégeante de réaliser, contre sa volonté, un acte répréhensible plus ou moins grave (peur de prononcer des injures en plein public, de se jeter de la voiture..).

Les compulsions sont des comportements ou actes mentaux destinés à neutraliser ou à diminuer l’angoisse générée par les obsessions. Ils sont à l’origine d’une perte de temps importante et/ou interfèrent de manière significative avec les activités habituelles du sujet ou de son fonctionnement social. Le sujet se sent obligé de les réaliser même s’il les trouve absurdes et ridicules. Certains ont une valeur quasi-magique pour le patient et le soulagent au moins en partie. Mais l’angoisse des obsessions s’accroît si le sujet ne peut faire face à ses compulsions (lavages répétitif des mains, réciter une liste de chiffres, toucher le bois, vérifier le gaz plusieurs fois…)

Le TOC est une névrose très structurée qui ne se guérit pas spontanément. Les rituels tendent à devenir de plus en plus importants et présents dans la vie de la personne.La dépression est la complication la plus fréquente car les obsessions et les compulsions finissent par l’ épuiser…

Certains traitements ont en effet fait la preuve de leur efficacité dans le TOC. Il s’agit en particulier de certains antidépresseurs et anxiolytiques. Les psychothérapies devraient être démarrées rapidement.
Les TCC l’aideront a apprendre le contrôle et la maitrise.

Dr. Amal CHABACH

la Première Femme Médecin Sexologue au Maroc et dans les pays Arabes, ayant eu son diplome de sexologie en 2000, à Paris, à l’Université Bobigny, aprés 3 années d’études post universitaires.

Suivez Dr Amal Chabach sur les réseaux sociaux

Made by Artificium